Sortons un peu du monde du travail et allons étudier le bonheur dans une autre forme que le bonheur au travail.

Chaque année, l’ONU réalise un rapport sur le bonheur dans le monde, The World Happiness Report. L’ONU évalue la qualité du quotidien dans 156 pays en s’appuyant sur plusieurs critères, tels que : l’espérance de vie, la qualité des soins de santé, la confiance dans la société et le gouvernement…

Cette année, ils sont même allés plus loin, en évaluant le bonheur des migrants dans chaque pays.

Lorsque l’on pense au bonheur, on s’imagine facilement sur une plage au soleil avec un cocktail au jus de fruits dans la main. Mais ça, ce n’est qu’un bonheur à court therme, un bonheur de vacances. Car en réalité, là où il est bon de vivre au quotidien, c’est dans le «nord».

En effet, depuis plusieurs années, les pays nordiques sont en haut du classement et se battent entre eux pour la première place. Cette année, la Finlande a détronée la Norvège, restant tout de même deuxième dans le classement. Ces deux pays sont suivis par le Danemark, l’Islande, la Suisse et les Pays-Bas

Les deux premiers pays «sudistes» à apparaître dans le classement sont la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Les trois derniers du classement se trouvent sur le continent Africain : le Soudan du Sud, la République Centrafricaine et le Burundi, au sud du Rwanda.

Et la France dans tout ça ?

La France est remontée de quelques places depuis l’année dernière en passant de la 31ème à la 23ème place, restant toujours derrière Malte.

Et si on comparait le taux de bien-être des locaux et des migrants

Cette année, l’ONU a fait un parallèle entre le bonheur des migrants et celui des locaux pour 117 pays. Le résultat est plutôt clair: Là où les locaux sont heureux, les migrants le sont aussi.

Les dix premiers du classement s’échangent juste leurs places. La Finlande reste en tête, suivi par le Danemark, la Norvège et l’Islande. La Nouvelle-Zélande et l’Australie sont en suite côte à côte.

Encore une preuve qu’il fait bon de vivre ensemble.

 

Je propose que nous louons un bus et que nous partons quelques semaines en Finlande afin de piquer leurs meilleures idées pour les adopter en France.

Qui est partant ?